Accueil > Communiqués > Nationaux > DE PLUS EN PLUS DE DÉTENUS, DE PLUS EN PLUS DE MISSIONS, (...)

DE PLUS EN PLUS DE DÉTENUS, DE PLUS EN PLUS DE MISSIONS, DE MOINS EN MOINS DE PERSONNELS !

vendredi 21 juillet 2017  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Alors que la surpopulation carcérale s’envole au 1er juillet 2017 : 70 018 détenus écroués pour une capacité opérationnelle de 59 090 places ! Alors que les nouvelles missions arrivent à marche forcée ! Alors qu’est prévue la création de 15 000 places de prison supplémentaires !

L’administration peine à recruter et malgré tout, c’est marche ou crève !

Et les personnels de surveillance dans les coursives au quotidien, quand est-ce que l’administration se rendra compte dans quel état de souffrance se trouvent-ils ? Le cœur de métier reste et restera la coursive pour un personnel de surveillance.

Si le 14 juillet dernier, ce sont les ERIS qui ont été mis à l’honneur lors du défilé, ceux qui mériteraient tout autant d’être mis à l’honneur, ce sont les surveillants d’établissement, qui, au quotidien, crapahutent sur la coursive dans des conditions de travail indignes avec un rythme de travail dément !

Lors de la bilatérale organisée le 18 Juillet dernier avec la sous-direction métier, l’administration fait croire que les nouvelles missions vont permettre de mieux et plus recruter. C’est illusoire si l’on ne se penche pas sur l’attractivité du métier de surveillant. Cela passe bien évidemment par la rémunération, le statut, les conditions de travail, etc…

Comment mettre en œuvre ces nouvelles équipes de sécurité pénitentiaire (ELSP-ESP) alors que nous savons déjà que les moyens humains et matériels ne suivront pas ?!! Et que dire de la volonté de nos dirigeants de brader la sécurité de leurs agents afin de satisfaire aux demandes inconscientes des hautes sphères de notre pays (escortes à deux agents) ?!!

Mettre la charrue avant les bœufs a toujours été l’adage dans cette administration. Se mettre au garde à vous et répondre immédiatement aux commandes politiques sans oser dire « pas possible pour l’instant », c’est encore digne de nos responsables de la DAP !

La CGT Pénitentiaire le dit haut et fort à chaque occasion :
« Ça suffit, on va droit dans le mur » !

La révolte gronde ! Remercier les personnels pénitentiaires comme l’ensemble des fonctionnaires en gelant le point d’indice, en remettant en place le jour de carence,… C’est tout simplement insultant et ignoble.

Ne nous y trompons pas. Les personnels pénitentiaires ne sont pas des moutons qui subiront une dégradation de leurs conditions de vie et de travail sans broncher.

La CGT Pénitentiaire donne rendez-vous à l’ensemble des personnels le 12 septembre prochain, pour une journée d’action interprofessionnelle qui, à n’en pas douter, en annonce d’autres !

La CGT Pénitentiaire appelle d’ores et déjà ses militants à se rapprocher de leurs unions départementales CGT pour connaître les modalités de l’action interprofessionnelle du 12 septembre prochain :

RAS LE BOL DE SUBIR, IL EST TEMPS D’AGIR !!!

LE 12 SEPTEMBRE 2017, TOUTES ET TOUS DANS L’ACTION !!
Montreuil, le 21 juillet 2017

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page