Accueil > Droit et statuts > Action sociale > Déclaration liminaire CGT : au CNAS DU 23 octobre (...)

Déclaration liminaire CGT :
au CNAS DU 23 octobre 2012

mercredi 24 octobre 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Ce mardi 23 octobre est une journée d’action pour la CGT pour porter nos revendications sur :

  • L’emploi et les effectifs
  • Les salaires et le pouvoir d’achat
  • La défense et le développement des missions publiques.

La déception ressentie face aux directions et finalités du projet de loi des finances pour 2013 coïncide avec nos inquiétudes préalables.
En apparence, seule la PJJ verrait sa situation s’améliorer quelque peu, après avoir été laminée par le précédent gouvernement. Mais en réalité il ne s’agit que de la création de 75 ETPT en 2013. Quant au budget de l’action sociale ministérielle, il reste identique. Dans sa plaquette de présentation du budget 2013, le Ministère aspire à « conforter l’action sociale » à travers deux priorités : Le CESUHA et le logement.

Encore faut-il que le Ministère donne des moyens à ses ambitions et à minima à ses annonces.

L’action sociale n’est ni un luxe, ni une option et ne doit pas se substituer aux carences de l’Etat employeur.

Ayant pour visée l’amélioration des conditions de vie des agents et de leurs familles, l’action sociale ne répond hélas partiellement qu’à l’urgence sociale et alimentaire. En effet, nous observons un appauvrissement massif des fonctionnaires.

Même si les plus petites catégories restent les plus touchées. Fait nouveau, de nombreux agents de catégories B- A et A+, sont dans l’incapacité de faire face à un accident de la vie.

Avec le gel du point d’indice depuis 2010 et l’augmentation du coût de la vie, cet appauvrissement va continuer et les sollicitations d’urgence vont croître.

Cette paupérisation et cette souffrance a été orchestrée par le gouvernement précédent. Et elle ne cesse de porter atteinte aux agents même dans la maladie, jusqu’à leur faire payer un jour de carence en cas d’arrêt.

Aujourd’hui, nous attendons de l’état employeur de se placer dans une dynamique opposée à celle de vos prédécesseurs.

C’est dans ce contexte que nous nous joignons à nos camarades en ce jour d’action et demandons solennellement « Alors ? Le changement, c’est pour quand ? ».

Malgré cette mobilisation mais avant de rejoindre nos camarades, nous avons choisi de siéger ici dans l’intérêt des agents et du service public.

C.G.T - P.J.J. - 263, rue de Paris - Case 500 - 93514 MONTREUIL Cedex.

Syndicat National C.G.T. des Chancelleries & Services Judiciaires –
4, boulevard du Palais - 75001 PARIS.

L’U.G.S.P - C.G.T. - 263, rue de Paris - Case 542 - 93514 MONTREUIL Cedex

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page