Accueil > Communiqués > Nationaux > François Bayrou quitte le gouvernement et son poste de (...)

François Bayrou quitte le gouvernement et son poste de Ministre de la Justice

mercredi 21 juin 2017  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Comme le dit si bien la comptine : « Ainsi font, font, font les petites marionnettes, trois p’tits tours et puis s’en vont », notre ex-nouveau Ministre de la Justice n’aura occupé ces fonctions place Vendôme, que quelques semaines seulement.

En effet, en tout début de matinée, François Bayrou s’est exprimé à la presse pour faire part de sa volonté de quitter le gouvernement et de fait, de ses responsabilités à la tête du Ministère de la Justice.

Si la CGT Pénitentiaire ne s’essoufflera pas à commenter les différentes péripéties survenues ces derniers jours, mettant à mal, une fois de plus, la moralisation de nos acteurs politiques, cette démission vient encore retarder la remise en marche de notre Administration Pénitentiaire.

Au sein d’un Ministère, le Ministre est un chef d’orchestre qui doit diriger d’une main de maître les différentes administrations dont il a la charge.

Ces multiples tergiversations ne sont pas sans conséquence. Depuis maintenant plusieurs années, l’Administration Pénitentiaire fonctionne au ralenti. Et depuis plusieurs semaines, l’alibi d’une stabilité politique était de mise…..

Aujourd’hui, on reprend tout à zéro et on recommence !!!

De nombreux sujets sont en cours de discussions et nécessitent des arbitrages clairs et précis afin de structurer au mieux le devenir de notre métier et des personnes qui exécutent leurs missions de service public avec un grand professionnalisme.

En plus de cette instabilité politique, notre administration est à ce jour dans une configuration quasi similaire :
Un Directeur de l’Administration Pénitentiaire intérimaire, seul aux manettes ;
Aucune directive ministérielle claire ;
Des sous-directions sous dotées en moyen, et la liste est longue …..

Tout cela nous démontre bien les difficultés auxquelles nous sommes à ce jour confrontées à l’orée d’une préparation d’un bleu budgétaire qui n’augure rien de bon.

LA CGT Pénitentiaire attend donc du nouveau Ministre de la Justice qui sera prochainement nommé qu’il agisse rapidement comme « un vrai capitaine de navire », et qu’il donne enfin les arbitrages tant attendus pour notre profession.

La CGT Pénitentiaire ne s’amusera pas à assister à des réunions qui n’auront de sens que si elles sont portées par de réels arbitrages politiques.

Stop aux promesses, place aux actes !!!

Montreuil, le 21 Juin 2017.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page