Accueil > Communiqués > Nationaux > Réunion ESP/ELSP : La politique de l’Autruche !!!

Réunion ESP/ELSP : La politique de l’Autruche !!!

mardi 20 juin 2017  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Ce jour, une réunion était organisée à la DAP concernant la création des Equipes de Sécurité Pénitentiaire (ESP) et les Equipes Locales de Sécurité Pénitentiaire (ELSP), dans la continuité du travail mené ces derniers mois sur ce sujet.

Cette rencontre avait pour objectif de rendre les arbitrages tant demandés par les organisations syndicales sur des points précis tels que : Les Moyens Humains et Matériels, le refus systématique des escortes à 2 agents et la redéfinition du maillage géographique des ESP, etc…

Il était également prévu de traiter la thématique du recrutement et de la formation pour les agents exécutant ces nouvelles missions.

En introduction, la CGT Pénitentiaire a réaffirmé sa volonté d’avancer sur un sujet ô combien important pour le devenir de notre profession. Cependant, il est inconcevable que la mise en place de ces nouvelles missions vienne amplifier le déficit déjà criant des établissements et des structures PREJ existantes.

Les moyens humains qui seront mis en œuvre pour exécuter ces nouvelles missions viendront forcément impacter les conditions de travail et de sécurité de nos collègues au quotidien.

Sur ce point, l’Administration nous informe sa volonté de généraliser le déploiement des futures ELSP (ex-ELAC) dans 92 établissements. Ces équipes seront composées de 9 agents au lieu de 7 actuellement. Sauf pour Fleury-Mérogis, où ils seraient au nombre de 27 et les Etablissements de Fresnes et Aix, au nombre de 18.

Alors, quid des 100 autres Etablissements ? Sur ce point, ils devront faire avec les moyens existants. Une simple aberration !!!

De plus, les établissements ciblés par les EJ vicinales verraient leur taux de couverture réévalué. Donc, pas de moyens supplémentaires !!! Et tout ceci au détriment d’autres établissements déjà en grosses difficultés. Honteux, inadmissible !!!

Sur les autres points d’arbitrages, l’administration reste dans le flou et essaie de s’en sortir avec des pirouettes qui n’ont ni queue, ni tête.

On commence par la fin, on finira par le début !!!

La CGT Pénitentiaire avait insisté sur la nécessité absolue d’avoir des réponses claires et précises. Elles ne le sont pas !!! Et elles ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux de ces nouvelles missions.

Comme évoqué lors de nos précédents communiqués, la CGT Pénitentiaire ne cautionnera aucunement cette mascarade.
Nous ne participerons plus à de telles réunions sans avoir la garantie que nos collègues exerceront leurs missions en toute sécurité.

Montreuil, le 20 Juin 2017.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page